L'actualité brûlante décryptée à chaud

Replacer, sous un regard clinique, les choses en perspective. Souvent dramatique, l'actualité reliée aux pratiques de type bizutage est pourtant parfois mal perçue par les médias.

La justice fait son travail, et détermine les circonstances des incidents. Nous ne prononcerons donc jamais sur ces points qu'en émettant les réserves d'usages. D'autres aspects peuvent également être mis en perspective, et manquent souvent aux fond des débats.

Ouverture du procès Sanda Dia

Louvain, cette ville de Belgique possède une université depuis 1425. En 2018, un jeune homme perd la vie suite à un baptême du club étudiant Reuzegom. Le procès s'est ouvert ce 22 avril 2022, et se trouve déjà rejeté en appel.

Extrait de la vidéo du baptême de Sanda Dia.

Fermé pour raisons de pandémie, le plus grand carnaval étudiant d'Europe renaît, tel le phénix.

Nous sommes à Caen, ville du Calvados, dont l'histoire universitaire est riche d'une mémoire remontant à 1432.

Les bizutages du Gabon : USTM de Mbaya dans le viseur

Nous l’évoquions, une section du site est placée pour évoquer les actualités liées aux rituels étudiants, sur le vif. 

Cette formule devra à terme s’adjoindre d’un raisonnement dépourvu d’affect, mais cela demande des délais d’oubli, de digestion de l’information, qui peuvent prendre du temps.

Tout d’abord, nous ne nous appuierons que sur les deux liens du 22 et 23 mars, et des images qu’ils véhiculent, étant entendu que nous ne sommes ni originaire de cette région, ni de cette culture. Et pourtant, certains points invariants transparaissent. Ainsi, nous sommes informés qu’il s’agit d’une des trois universités du Gabon à pratiquer ces rituels. Que l’USTM y est reconnue comme la plus dure, au point qu’en deux années seulement les demandes d’inscription y sont passées de 1300 à 200 ! Il est certain qu’un tel écart est un révélateur. 

Voici dix années seulement que les pratiques semblent s’y être durcies. Ce point est en lui-même un indice qu’il ne puisse s’agir d’un mauvais fonctionnement rituel, car ce laps de temps est trop court pour asseoir une tradition. Pourtant, c’est bien le bizutage qui est ciblé. Explorons donc ce phénomène.

Le journalisme et la déontologie

Doit-on préciser que la charte des journalistes précise que ces derniers doivent informer de manière neutre? Que toute prise de position ne relève plus du journalisme mais d'un travail relevant de la profession de publiciste? 


En avant première, nous vous proposons de relater comment s'y prennent les émissions de télévision pour inviter les témoins de bizutage à venir témoigner.